Programme Code Wasabi
 
Le programme W-Walcourt A-Alternatives S-Soutenables A-Avenir B-Bien-être I-IdentitéWasabi Programme d’action en vue des Elections communales 2012 B - BIEN-ETRE : un cadre de vie de qualité Le lieu où nous avons décidé de nous implanter est rarement choisi à la légère. Si nous avons choisi ce petit bout de terre d’Entre-Sambre-et-Meuse, c’est pour une multitude de bonnes raisons. Malheureusement, ces choix raisonnés peuvent s’avérer catastrophiques en raison d’un manque d’attention des autorités communales, du peu d’anticipation des projets, d'incapacités à réagir, voire parfois d’un laisser-aller complet. La qualité de vie sur le territoire de Walcourt se dégrade : concentration de la pauvreté, augmentation de la délinquance et du vandalisme, de même que taux de chômage et d’assistés sociaux croissant en sont quelques exemples. D’où nos propositions dans divers domaines : Santé : Chacun le sait : la santé est un indicateur déterminant en matière de bien-être. En complément à nos actions visant à promouvoir une alimentation saine et la production de produits de qualité, nous voulons être attentifs à divers facteurs qui influencent la santé de nos concitoyens. A cet égard, nous comptons > veiller à garantir à tous une accessibilité aux soins médicaux 24 heures/24 : formule à concrétiser en concertation bien entendu avec les professionnels de la santé, mais le besoin est aujourd'hui manifeste d'une meilleure coordination. Groupes de soutien pour les malades et leur entourage > assurer le suivi régulier de la qualité de l'eau de distribution et de l’air, ainsi qu’une information correcte à la population. Sensibilisation à une utilisation rationnelle de l'eau potable. Suivi régulier également de la qualité des eaux de rivières, ainsi que de toutes les questions liées à l'épuration des eaux usées > réagir au problème de l' obésité chez les plus jeunes : en plus d'une alimentation saine (voir rubrique Enseignement), promouvoir les activités physiques et sportives dans les écoles. Favoriser également l'accessibilité financière des stages pendant les vacances... > sensibiliser les particuliers aux traitements naturels à mettre en œuvre en vue de supprimer l’utilisation des pesticides > garantir par des études adéquates le strict respect des normes de rayonnement électromagnétique (16 antennes sur l'entité, dont certaines dans les clochers et donc au centre des localités) : tenir compte des risques pour la santé et des nuisances environnementales (principe de précaution), et pas seulement des aspects visuels. Mettre en place des mesures afin que les plus sensibles (enfants et ados) soient mieux préservés. Information correcte des riverains en ce domaine également. Sensibilisation aux dangers d'une utilisation intensive du GSM... > assurer une information de qualité sur les risques de proximité liés à la présence de la centrale nucléaire de Chooz : que faire en cas d'accident, quelles mesures d’urgence à envisager tant pour les habitants que pour les résidents occasionnels ? > combattre tout projet de développement extra-communal envisagé dans notre région qui viendrait à nuire à l’image de marque que nous souhaitons mettre en place et porterait atteinte à l’intégrité de notre territoire... Sécurité : Le discours en matière de sécurité est souvent déséquilibré : soit on baigne dans l'assistanat social, soit on tombe dans des slogans populistes type « tolérance zéro ». Dans une optique à long terme, prévention et sanction doivent être vues comme complémentaires. Tous les délits, même minimes, sont répréhensibles de suite de manière à contrer les sentiments d'impunité chez leurs auteurs et d'impuissance chez leurs victimes, mais ils doivent ensuite faire l'objet d'un accompagnement digne de ce nom. Pour mener à bien leurs missions, les autorités compétentes doivent pouvoir disposer de moyens d’actions humains, financiers et matériels. Les politiques à mener en termes de maintien de la sécurité et de la gestion des publics à risque doivent nécessairement s’inscrire dans la poursuite d’un plan global de sécurité à élaborer en étroite collaboration avec les autorités de polices, le pouvoir communal et les organes de représentation citoyenne. Quelques pistes en ce domaine : > Création d’un commissariat de police digne de ce nom et amélioration des conditions de travail du personnel policier > Réalisation d’aménagements qui renforcent la sécurité des usagers de la voirie > En ce qui concerne la prévention, outre certaines propositions déjà reprises sous la rubrique Education : - (re)mise en place d'éducateurs de rues, relais privilégiés entre les jeunes et les autorités - mise à disposition de locaux confiés à des groupes responsabilisés (contrat avec consignes claires à respecter) - organisation d'événements qui facilitent les échanges entre les générations... > Poursuite systématique des faits délictueux , nuisances (sonores, environnementales...) et incivilités qui contribuent très souvent au sentiment d'insécurité, en particulier chez les plus âgés > Accent sur une police de proximité, à l’écoute et au service des citoyens, et mise en place d'un service de citoyens vigilants formés à leur mission d’intérêt collectif > Mise en place de services d'accueil et d'écoute des victimes et, en particulier, d'un service d'aide aux violences conjugales et familiales > Création sur l'entité, à l'instar de ce qui existe dans d'autres communes, d'un Service d'Encadrement de Mesures Judiciaires Alternatives (SEMJA) pour encadrer des personnes qui ont commis un délit et doivent prester des heures de travail d'intérêt public en guise de sanction alternative, de manière à responsabiliser la personne par rapport au délit commis tout en réparant de manière au moins symbolique le dommage causé... Social : Le social n'est pas une matière à part, mais une dimension qui concerne tous les secteurs : emploi, logement, aménagement du territoire, économie… Chaque décision politique dans ces différents domaines doit donc être réfléchie en fonction également de son impact social, de manière à décloisonner l'action sociale et viser à la sortir d’un simple assistanat. Quelques propositions plus spécifiques toutefois à ce domaine : > Mise en place d’un service d’aide à la jeunesse composé d’une équipe pluridisciplinaire (éducateur de rue, animateur, infirmier social…) pour donner la possibilité aux jeunes de vivre une jeunesse de qualité via - des animations éducatives et de loisir, activités en lien avec le bien-être de l’homme dans la nature et le sens à trouver à sa propre vie, - une éducation à la prévention santé (alimentation, activités physiques, équilibres de vie, sexualité...) - des projets collectifs aussi bien qu'un soutien apporté à des projets individuels... > Contrôle efficace des dérives constatées au niveau de l’aide sociale (paiement des frais pharmaceutiques ou des amendes d’assistés sociaux par exemple) > Renforcement de la politique de remise au travail des allocataires sociaux > Mise en place de sociétés d’économie social e type recyclage, restaurant biologique... (voir rubrique Economie / emploi). Soutien aux initiatives d’économies sociales à buts sociaux et/ou environnementaux... > Création d’un bureau d’aide au financement pour les investissements en matière d’isolation et/ou de ventilation des habitations > Création de jardins collectifs , d'ateliers découverte du jardinage... > Réflexion sur la mise en place d'un Système d'Echange Local (SEL) pour favoriser une meilleure circulation de biens, produits et services entre concitoyens adhérents que par le biais du système monétaire habituel Culture : A travers ses écoles, sa bibliothèque, le Centre Culturel et nombre d’associations partenaires, la commune a les moyens de favoriser l’accès de tous à la culture et à différentes formes d’expression. Propositions en ce sens : > Veiller à ce que le Centre Culturel , la bibliothèque communale et autres lieux de culture disposent des moyens nécessaires à la réalisation de ces objectifs > Promouvoir la formation aux disciplines artistiques (théâtre, musique, peinture...) en offrant par exemple des ateliers, des lieux de répétition..., à l’attention en particulier des (groupes de) jeunes de l’entité qui s’y intéressent > Fournir le meilleur soutien logistique possible aux groupes musicaux, compagnies de théâtre... présents et actifs sur le territoire > Développer un maximum de synergies entre les écoles et les acteurs culturels de l’entité, de manière à sensibiliser les enfants aux différentes activités et formes d’expressions culturelles > Renforcer le soutien aux associations actives en ce domaine, ainsi qu’à toutes les initiatives qui recréent des liens sociaux dans les quartiers et les villages > Elargir les heures d’ouverture de la bibliothèque de Thy en tenant compte des horaires des usagers et soutenir activement les réseaux publics de lecture > Promouvoir les cours d’alphabétisation à destination des adultes, ainsi que cours de comportement citoyen dans le sens où développement durable = consommation réfléchie = économies notables... Urbanisme et aménagement du territoire : Depuis quelques années, une urbanisation anarchique s’est répandue sur le territoire de notre entité sans tenir compte des implications financières ou esthétiques que cette non gestion du problème engendrera à court terme, tant pour les pouvoirs publics que pour notre environnement. L’extension des réseaux des voiries et des impétrants, leur entretien futur, l’augmentation des déplacements individuels, le gaspillage du sol ne sont que quelques exemples que nous ne pouvons ignorer dans nos choix futurs visant à la mise en place d’un urbanisme de qualité. Heureusement, de plus en plus de citoyens se laissent interpeller aujourd’hui dans leurs choix, ne serait-ce qu’en raison de la flambée des prix des énergies fossiles. Nous pensons donc que le temps est venu de se saisir de cette problématique en vue d’y apporter les réponses les plus adéquates : > Mise en place de permanences d'information(s) et d'une cellule de conseil(s) qui accompagne systématiquement les privés comme les promoteurs immobiliers en vue de projets (construction ou rénovation) de qualité adaptés aux besoins, aux paysages et à la vision d'éco-développement > Valorisation et promotion des bons projets et des bonnes pratiques en matière d'urbanisme. Mise en place d'un programme de promotion des constructions en bois et autres matériaux naturels. Développement de quartiers composés de logements passifs , voire même (à terme) « actifs » (modèle nordique). Proposition de labels de qualité dans le sens « village durable » ou « habitat (ou rénovation) durable »... > Relance du processus du Programme de Développement Rural , en vue notamment de la création de maisons de village, d’une charte d’aménagement propre à notre entité... > Respect renforcé des règlements existants en matière d'urbanisme. Création et application de règlements communaux d'urbanisme (selon les différentes localités de l'entité) en vue de la préservation et (re)valorisation de notre patrimoine bâti. Restauration et mise en valeur de ce patrimoine. Gestion dynamique et prospective des cimetières... > Recours systématique aux politiques régionales en vue d’accéder à des financements alternatifs pour l'entretien des voiries et de nos patrimoines, naturel comme bâti > Politique de développement de logements à proximité des moyens de transports : gares, lignes TEC... Et, dans une vision à long terme, réalisation d'une étude globale sur les perspectives de développement du territoire (schéma de structure communal, mais en liaison aussi avec les communes voisines) afin de pouvoir répondre de manière intelligente et adaptée aux projets immobiliers, et planification de ce développement en fonction des besoins réels de la population : développement maîtrisé des grandes surfaces, exploitations agricoles à taille humaine... > Création d'espaces de convivialité sécurisés dans et aux abords des villages : bancs, barbecues, jeux pour enfants... Soutien aux initiatives individuelles et collectives pour promouvoir la convivialité et recréer du tissu social dans les villages... Propreté : Les coûts pour la commune de la collecte et du traitement des déchets ne cessent d'augmenter et ne peuvent que se répercuter sur les citoyens utilisateurs de ces services. D'où la nécessité de mettre en place une politique efficace d'information et de prévention à ce sujet. Par ailleurs, les incivilités qui se multiplient dans ce domaine également nuisent considérablement à la qualité de notre cadre de vie, ainsi qu'à l'image que l'entité peut donner d'elle-même à un public extérieur. Voici quelques-unes de nos propositions en vue de combattre cet état de fait : > Nettoyage régulier des centres des villages, places, rues et ruelles, abords des écoles, circuits des promenades balisées... > Renforcement de la lutte contre les dépôts sauvages, aussi bien sur les trottoirs dans les localités que le long des routes ou ailleurs dans la nature > Reprise des collectes régulières des encombrants selon des règles bien précises > Nettoyage des cours d'eau (contrat rivière) > Adoption du système de poubelles à puce (efficacité démontrée dans d'autres communes en matière de réduction des déchets) > Taxe sur les distributeurs de boissons gazeuses (réduction des cannettes et bouteilles en plastique) et installation de filets à cannettes à certains carrefours... Nature : Ici aussi, l'enjeu concerne la préservation de notre proche environnement en vue de garantir à nos concitoyens une nature préservée et susciter une attractivité forte pour les visiteurs, touristes, randonneurs... venant de l'extérieur. Autrement dit : un atout essentiel à protéger et à (re)mettre en valeur : > Redynamisation du Plan Communal de Développement de la Nature et renforcement de la collaboration avec les divers organismes impliqués dans l'aménagement de sites pilotes (bonnes pratiques de gestion des espaces verts). Meilleure promotion des sites déjà existants > Application d’une charte de bonnes pratiques en matière environnementale. Interdiction de plantation d'espèces nocives et / ou invasives. Création de jardins collectifs (voir plus haut déjà) > Développement de projets dans le cadre du Contrat Rivière Sambre et Affluents. Sensibilisation à une utilisation rationnelle de l'eau (denrée rare à moyen terme) et utilisation de toilettes sèches lors des activités officielles... > Mise en place effective du projet d’épuration des eaux usées en vue de l’assainissement de nos rivières et du développement de la biodiversité . Conservation et restauration des niches écologiques, des bocages, vergers... > Intensification de la politique de fauchage tardif (avec renforcement de l'information à ce sujet). Création d'espaces de biodiversité au sein des écoles et conversion également de certains espaces publics en espaces de biodiversité... > Mise sur pied d'un service communal « vert » responsable de l’entretien, de l’embellissement et du fleurissement des villages, ainsi que d'un service accessible à tous de collecte des déchets verts dans la perspective de création d’une centrale de bio-méthanisation (voir indépendance énergétique). Promotion également du compostage... > Politique de reboisement des essarts communaux > Renforcement de l'information sur les mesures agri-environnementales. Politique de conservation des haies et de plantations de nouvelles haies pour le maintien des sols > Protection des valeurs paysagères . Classement, maintien et entretien des arbres remarquables sur le territoire... Mobilité : Comme évoqué déjà sous les rubriques Alternatives soutenables et Urbanisme, l'étalement de l’habitat ces dernières années dans l'entité n'est pas sans conséquences en termes de mobilité. Les constats sont inquiétants au regard de la situation économique de nos sociétés : réseau de voiries en continuelle extension alors que les surfaces anciennes sont déjà ingérables, multiplication des déplacements en voitures individuelles et engorgement des voiries alors que le prix des énergies fossiles est en augmentation constante... Tous ces indicateurs nous obligent à repenser nos manières d’habiter mais aussi de nous déplacer. Nos pistes sont > le développement privilégié de logements à proximité des gares et/ou des moyens de transport en commun > la sauvegarde de la ligne de chemin de fer 132 un avec accès facilité aux gares sur le territoire et une intensification de leur utilisation > la mise en place de projets efficients tirés du Plan Intercommunal de Mobilité réalisé en 2006-2007 en lien étroit avec les communes avoisinantes > la relance d'une centrale de co-voiturage > une attention particulière pour la mobilité douce : pistes cyclables, piétonniers à certains endroits, entretien régulier des sentiers des liaisons inter-villages, inter-gares, circuits des promenades balisées... > le développement d’une plate-forme intermodale sur le site de la gare de Walcourt > la mise en place d’une politique de stationnement efficace là où des problèmes se posent régulièrement... Gouvernance – éthique - administration : Des propositions ont été formulées plus haut visant à renforcer, par des pratiques positives, la participation citoyenne et la démocratie au plan communal, mais il faut dans le même temps corriger un certain nombre de pratiques négatives qui handicapent bien souvent l’exercice de cette démocratie. On pense en particulier au manque de transparence et de débats publics dans nombre de décisions, ainsi qu’à toutes les formes de clientélisme qui favorisent toujours en fin de compte des intérêts individuels ou partisans au détriment de l’intérêt collectif. De là nos engagements à > favoriser au maximum la publicité des débats et la transparence des décisions, en particulier lorsqu’il s’agit de sujets importants pour la vie quotidienne des citoyen(ne)s > analyser et réaliser les projets en nous situant à tout moment dans une vision de l’intérêt général aujourd’hui, mais aussi sur le long terme (attention aux générations futures) > éviter tout clientélisme dans les décisions et/ou services aux citoyens (ce qui est autorisé pour un doit l'être pour tous et inversement) comme dans tout ce qui concerne recrutements, nominations et promotions au sein de l’administration (clarification par exemple des procédures de sélection) > veiller à ce que les pouvoirs locaux jouent là aussi un rôle d’exemple en n’imposant pas à d’autres ce qu'ils ne font pas eux-mêmes... Une administration communale efficace et dynamique est évidemment une des clés de réussite de tous les projets que nous souhaitons mettre en œuvre durant les prochaines années. Une administration, c’est avant tout un ensemble de femmes et d’hommes, travaillant seul€ ou en équipe, qu’il faudra motiver et encadrer pour atteindre ces objectifs ambitieux. A cette fin, nous voulons > valoriser au mieux les compétences du personnel actuellement en place et favoriser l’accroissement des connaissances de chacun (formations…) > engager du personnel hautement qualifié et motivé > garantir la stabilité d’emploi aux agents et des possibilités de promotion de carrière > optimiser l’utilisation du matériel et valoriser le savoir-faire du personnel au sein du service travaux. Réorganisation du travail et des responsabilités. Mise en valeur des chantiers communaux > créer une régie communale autonome en vue de la mise en place d’une gestion efficace et dynamique du foncier > renforcer les synergies entre commune et CPAS : économies d'échelle, rationalisation en termes de personnel et/ou de chevauchements d'activités... > étudier la faisabilité d'une diminution de taxes communales en fonction des revenus engendrés par d'autres mesures comme par exemple les économies d'énergie > travailler à l’adoption d'un Agenda 21 local : plan stratégique de développement de notre projet de politique communale à l'horizon 2050...
Programme 2012 Objectifs Statuts de l'ASBL Actualités Accueil Contacts Photos L'Equipe ObjectifsRetrouvez Code Wasabi sur Facebook et sur Twitter
Web Design et photographies / Sophie Dubois / Copyright 2011
Conditions - Contacts